2010

2010 s’annonce comme nouvelle année de croissance organique complétée par des acquisitions stratégiques. En janvier, CYBERGUN signe un accord de partenariat stratégique de long terme avec la société JT SPORTS , basée à Bentonville, Arkansas, acteur reconnu du marché du paint-ball depuis plus de 20 ans. En mai, le groupe acquiert la société taïwanaise INOKATSU, leader dans la fabrication des produits d’Airsoft très haut de gamme. D’autres opérations suivront dans les prochaines semaines…

2009

L’exercice 2009 (clos le 31 mars 2010) confirme la tendance de forte croissance de l’activité, proche de 20% par an depuis l’introduction en Bourse. Le chiffre d’affaires dépasse pour la première fois les 50M d’€.

2008

En 2008, malgré la crise mondiale, le groupe maintient sa croissance soutenue et régulière, pour clôturer au 31 mars 2009 avec un chiffre d’affaires de 42,7 MEUR, dont 64% aux USA. CYBERGUN poursuit sa politique de croissance externe avec l’acquisition, annoncée le 16 mars 2009, de la société danoise X GUNS, qui sera intégrée dès le 1er avril et renforce son comité de Direction. Olivier Gualdoni, dans le groupe depuis 12 ans, devient Directeur Général et Ghislain d’Argenlieu, ancien de Rémy Cointreau, est embauché au poste de Directeur Financier International.

2007

En 2007, après de forts investissements en hommes et marketing, CYBERGUN poursuit sa croissance par l’acquisition en janvier 2007 de PALCO Marketing, grossiste basé à Minneapolis qui livre 1300 détaillants aux USA et au Canada, aujourd’hui présidée par Mark Skrocki, ancien du paint-ball (JT SPORTS), et par celle le 1er avril 2008 de TECH GROUP, spécialisé dans le paint-ball pour enfants et présent sur 5 continents.

2005

En 2005 et 2006 le groupe poursuit sa croissance, affirme sa position de teneur de marché, de défenseur de la propriété intellectuelle et d’innovateur (bille 100% « bio »). Ses ventes s’établissent ainsi, au 31 mars 2007, à 36,3 MEUR, dont 79% aux USA, avec plus de 7000 points de vente sur ce territoire.

2004

L’exercice 2004 verra l’expansion du marché américain avec l’ouverture de boutiques SOFTAIR DEPOT® et le rachat du grossiste de San Francisco, SOFTAIR USA qui devient filiale à 100% de CYBERGUN, aujourd’hui présidée par John Steele, ancien de S&W embauché en septembre 2003.

1999

Côté en bourse depuis le 9 décembre 1999 et renommé pour l’occasion CYBERGUN, le groupe (ex LES 3 PYLONES) inonde le marché américain, qui représente à la fin de l’exercice 2002 (clos au 31 mars 2003) 24,1 % du CA total. Parallèlement la société conquiert de nouveaux marchés en Europe de l’Est, signe des contrats de licences avec le Japon et investit massivement dans la R & D, avec le dépôt, en 2003, de 2 brevets révolutionnaires : BAX et CYCLONE.

1983

Jérôme Marsac et Vincent Bouvet développent leur activité de modélisme sur le marché français avant de lancer en 1993 les AIR SOFT GUNS®. Répliques de pistolets factices projetant des billes en plastique de 6mm, ces produits inoffensifs sont réservés à un public majeur. Reproduisant si fidèlement les vraies, l’idée vient alors aux deux entrepreneurs d’obtenir les licences des grands noms de la défense. Smith & Wesson® signe le premier contrat en 1997, suivi de COLT®, SIG SAUER®, DESERT EAGLE™ et bien d’autres, pour constituer aujourd’hui un portefeuille de plus de 20 licences exclusives mondiales, assurant à la société une position de leader mondial. Egalement créateur, le groupe dépose en 1998 un brevet inédit : les clear guns (répliques transparentes).